Les prix en cavale !

Inflation Tunisie L'Economiste Maghrébin

Les paramètres affichés en cette période de rentrée ont de quoi donner bien des soucis. L’inflation, elle aussi, connaît sa variation vers la hausse avec un taux bien suggestif. 

C’était prévisible et, serait-on tenté de dire attendu, l’indice des prix a accusé une manifeste augmentation tout le long de la période écoulée. Il a connu une progression crescendo pour finir par atteindre des seuils qui interpellent sérieusement. Rien que pour le mois de septembre dernier, il a affiché une augmentation de 6% par rapport à son score du mois précédent en ce qui concerne la catégorie alimentation et boissons.

Cette augmentation est due selon l’Institut national de la statistique (INS) à l’enchérissement des prix de 1.2 % suite, entre autres, à l’accélération des prix des légumes (de 5.7% pour la variation mensuelle, 10% pour l’annuelle)  et des fruits ( de 4.5 % à 2.8 %).

La courbe des prix pour les autres composantes de ce groupe a concrétisé cette montée, tels le poisson (de 1% à 7.6%), les œufs (de 0.6% à 4.8%), l’eau minérale, les boissons et jus ( 0.1% – 7.3%).

Pour le groupe « enseignement », l’augmentation du mois de septembre est remarquable, ce qui est en fait compréhensible puisque c’est la période de la rentrée scolaire et universitaire. Le pourcentage atteint est de l’ordre de 4.4%. Les prix des fournitures scolaires, quant à elles, ont augmenté de 7.8 %, de même pour ceux relatifs aux services d’enseignement préparatoire, primaire et secondaire avec un taux de 5.8 %.

La situation s’inscrit aussi dans le cadre de la variation pour le groupe « logement » avec une augmentation de l’ordre de 0.2 % du fait de la montée des prix des loyers et de 0.2% pour les dépenses d’entretien et réparation des logements.

Fait conjoncturel et coupant avec cette avancée fébrile des prix, le secteur des articles d’habillement et chaussures a enregistré en ce qui le concerne une baisse évaluée à 0.5 %, laquelle baisse est due au relâchement en cette période des soldes des prix des vêtements de 0.6 % et des chaussures de 0.4%.

L’INS a publié aussi les paramètres enregistrés en cette dernière période en ce qui concerne le taux d’inflation. Ainsi, celui-ci a été de 5.5 %  au cours du mois de septembre. Ce taux a été l’objet de nombreuses variations à la hausse allant de 4.6 % en janvier 2017 à 5 % pour le mois d’avril dernier. Il a connu par la suite une stabilité à 4.8 % avant d’accuser une nette augmentation à 5.7 % pour le mois d’août 2017.

D’après l’INS, cette régression du taux d’inflation est due principalement à la décélération du rythme d’augmentation des prix entre le mois de septembre et août de cette année comparé à l’année précédente (0.6% contre 0.8%).

Cette décélération, précise-t-on, s’explique par le fléchissement du rythme d’augmentation des prix du groupe habillement et chaussures de 8.8% en août 2017 contre 4,9% en septembre 2017, et ce, en raison notamment du décalage de la période des soldes d’été entre cette année et l’année précédente.

Par

Publié le 11/10/2017 à 16:12

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin