Crise économique: les conseils de Hamma Hammami aux Tunisiennes

Hinné

Dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm, Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, en marge d’une conférence de presse sur la situation économique, a exposé sa recette pour combler le déficit budgétaire de l’Etat : il a adressé aux Tunisiennes un appel pour revenir aux produits cosmétiques traditionnels…

Hamma Hammami  est catégorique : « Il faut mettre un terme à l’importation des produits cosmétiques qui coûtent énormément à l’Etat en devises ». Selon lui, l’équivalent en devises de 450 millions de dinars serait économisé et servirait à créer des projets pour les jeunes. Pour étayer ses propos, il suggère aux femmes de revenir au swakbois d’araq/ bâton d’arak), au henné ou encore  au harkous (une encre à base de girofle qui lui donne son odeur, d’encens et d’oxyde de fer).

Outre les produits cosmétiques, il conseille d’éviter l’importation de produits qui ne sont pas de première nécessité tels la mayonnaise et le Ketch’up :  » Le coût de leur importation s’élève à 150 millions de dinars », informe-t-il. Evoquant, par ailleurs, les mesures contenues dans le PLF pour 2018, il déclare qu’elles sont imposées par le FMI et qu’elles impacteront négativement la classe moyenne et les salariés.

Le niveau des avoirs nets en devises de la Tunisie au mois d’août dernier s’élevait à  11538 milliards de dinars, soit 90 jours d’importation, contre 120 jours d’importation en 2016 à la même date.

Par ailleurs,  le rapport de l’INS relatif aux résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants, durant les premiers huit mois de l’année en cours confirme l’amélioration enregistrée depuis quelques mois au niveau du rythme de croissance des exportations : elles auraient augmenté de 18.1%, ( 15.9% au cours des sept mois de l’année 2017 et 1.2% durant la même période de l’année dernière), atteignant le niveau de 21927.3 MD, contre 18570.9 MD durant la même période de l’année 2016.

Volet importations, le même rapport avance qu’elles ont atteint la valeur de 31995.8 MD contre 26824.4 MD durant la même période de l’année 2016, enregistrant une hausse de 19.3% contre 18.8% durant les sept premiers mois de l’année 2017 et -0.5% durant la même période de l’année 2016.

Par

Publié le 11/10/2017 à 17:08

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin