AFD-Amen Bank : une convention de 45 millions de dinars

Amen Bank

Les Rencontres Africa contribuent sans doute à intensifier les liens économiques humains et culturels entre les deux rives de la Méditérannée, la Tunisie, l’Afrique subsaharienne et la France pour dessiner un avenir commun.  Deux conventions ont été signées aujourd’hui, nous affirme Rémy Rioux, Directeur Général de l’AFD.

Il a ajouté que l’objectif de ces visites est de faire avancer les dossiers et de débloquer les financements nécessaires au développement des populations.

Il précise : « Je viens de signer deux conventions pour une enveloppe globale de 30 millions d’euros : 15 millions d’euros  accordés à l’UIB  pour financer des investissements dans les énergies renouvelables. Et la seconde convention avec Amen Bank pour financer les micro-crédits à destination des  populations  qui n’ont pas accès au financement. Il faut aller plus loin dans le déploiement des outils de la micro-finance en Tunisie.  D’ailleurs, on est très fier de la confiance qui nous est faite de pouvoir contribuer ».

Présent lors de cette convention, Ahmed El Karm, président du Directoire d’Amen Bank, a  déclaré à ce propos  : « Il s’agit d’une ligne de  crédit de 45 millions de dinars, accordée à un taux d’intérêt concessionnaire autour de 1% auquel vient s’ajouter une commission pour couvrir le risque de change étant donné que la ligne est en devises ».

Et de poursuivre:  » Le financement est ouvert à toutes les institutions de micro-finance. Pour nous, les Rencontres Africa sont très intéressantes. Tout comme cela permet  aussi de reprendre la collaboration avec l’Agence française de développement l’AFD ».

Il conclut:  » C’ est une occasion pour confirmer notre engagement dans la micro-finance. Nous avons monté au début de l’année un crédit de 110 millions de dinars au profit d’Enda. Aujourd’hui, nous sommes en train de mobiliser des capitaux pour financer Enda et d’autres institutions de micro-finance, pour toucher le plus grand nombre possible de bénéficiaires, plus particulièrement dans les régions défavorisées ».

Par

Publié le 05/10/2017 à 16:09

Dans cet article

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin