Sécurité alimentaire: 243 millions de personnes en Afrique souffrent de la faim

Faim

815 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim dont 243 millions en Afrique et des millions d’enfants sont exposés à la malnutrition en 2016, soit en hausse de 38 millions de personnes par rapport à 2015, représentant 11% de la population mondiale, selon le dernier rapport annuel des Nations unies sur la sécurité alimentaire mondiale et la nutrition publié hier.

Cette hausse est due essentiellement à la prolifération des conflits violents et aux chocs climatiques.

Ainsi, 155 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance, alors que 52 millions d’enfants souffrent d’insuffisance pondérale et 41 millions d’enfants sont en surpoids.

L’anémie chez les femmes (613 millions) et l’obésité chez les adultes (641 millions) sont également préoccupantes.

Le rapport a dévoilé que ces tendances constituent une conséquence non seulement des conflits – de plus en plus aggravés par les changements climatiques – mais aussi des changements profonds des habitudes alimentaires et des ralentissements économiques.

Chiffres clés

Faim et sécurité alimentaire

* Nombre total d’affamés dans le monde: 815 millions, dont:

– Asie: 520 millions

– Afrique: 243 millions

– Amérique latine et Caraïbes: 42 millions

* Part de la population mondiale souffrant de la faim: 11%

– Asie: 11,7%

– Afrique: 20%

– Amérique latine et Caraïbes: 6,6%

Malnutrition

* Nombre d’enfants âgés de moins de cinq ans souffrant d’un retard de croissance : 155 millions

– Nombre d’enfants qui vivent dans des pays touchés à des degrés divers par des conflits: 122 millions

* Nombre d’enfants âgés de moins de cinq ans souffrant d’insuffisance pondérale: 52 millions

* Nombre d’adultes obèses: 641 millions (13% des adultes de la planète)

* Nombre d’enfants âgés de moins de cinq ans en surpoids: 41 millions

* Nombre de femmes en âge de procréer souffrant d’anémie: 613 millions (environ 33% du total)

Impact des conflits

* 489 millions sur un total de 815 millions de personnes souffrent de la faim vivent dans des pays touchés par des conflits

* La prévalence de la faim dans les pays touchés par des conflits est supérieure de 1,4 à 4,4 % par rapport aux autres pays

* Dans des contextes de conflit, aggravés par des conditions de fragilité institutionnelle et environnementale, la prévalence de la faim est supérieure de 11 à 18 %

* Les personnes vivant dans des pays touchés par des crises prolongées sont près de 2,5 fois plus susceptibles d’être sous-alimentées que les personnes vivant sous des cieux plus cléments.

Par

Publié le 19/09/2017 à 11:12

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin