Farouk Kamoun : « L’université doit subir une transformation digitale »

Farouk-Kammoun

En marge du séminaire organisé en collaboration avec l’Economiste maghrébin.  Le président du Conseil d’administration de l’université privée SESAME, Farouk Kamoun, a indiqué dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com que les modalités et les mécanismes d’enseignement sont encore  classiques. 

Dans le même contexte, il a indiqué que le digital est désormais incontournable dans le monde entier. «  Contrairement à ce qu’on peut penser, l’entreprise a toujours une longueur d’avance sur l’université en matière de transformation digitale. Ce qui est remarquable chez nous est que les étudiants viennent à l’université avec une culture digitale », précise-t-il. Pour le professeur Farouk Kamoun, si on veut parler de transformation digitale, c’est l’université qui doit la subir.

Etayant son avis, le président du Conseil d’administration de SESAME a indiqué que l’étudiant doit pouvoir accéder à son cours là où il se trouve, c’est cela un des buts recherchés de la transformation digitale.

De plus, les cours dispensés devraient être plus orientés vers les travaux pratiques et les discussions avec les professeurs.  « L’Université doit évoluer et épouser les nouvelles formes d’enseignement de son temps », ajoute-t-il.

L’essentiel demeure, conclut-il, que l’étudiant puisse acquérir à l’université  les compétences requises par le marché du travail.  Autre élément important : l’approche de l’université digitale focalise également sur la vitesse d’apprentissage et les éventuelles difficultés des étudiants au cours de leur cursus.

Par

Publié le 13/09/2017 à 10:49

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin