Abdelkadous Saadaoui : « Rétablir la confiance entre la jeunesse et l’Etat »

saadaoui3

A coup sûr, la question sera le leitmotiv de l’année 2017 pour le gouvernement d’union nationale, impliquer des jeunes dans le paysage politique. Abdelkadous Saadaoui, nouveau secrétaire d’Etat à la Jeunesse, originaire de Kasserine, est né en 1983.

Il  succède ainsi à Faten Kallal. Il a commencé sa carrière par la fonction d’ingénieur avant sa nomination en tant que conseiller au cabinet du ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale. Notons également qu’il est porte-parole d’Afek Tounes.

Rencontré à l’ARP, lors du vote de confiance au gouvernement, Abdelkadous Saadaoui, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com, a souligné l’importance de la participation des jeunes au sein du gouvernement. Il déclare dans ce contexte: « La jeunesse tunisienne a fait une révolution. Il faut savoir que celui qui avait 11 ans en 2011, est âgé aujourd’hui  de 19 ans. De ce fait,  je vous laisse l’imaginer avoir vécu son adolescence dans ce vacarme ». 

Selon lui, les enjeux sont de taille. A première vue, il s’agit de rétablir la confiance entre les jeunes et l’Etat et leur montrer que l’avenir leur appartient. Il faut que cela ne reste pas au niveau des paroles, mais que cela se manifeste par des actes », a-t-il indiqué.

Il ajoute: « Le chef du gouvernement a fait montre qu’il croît en la jeunesse, il s’agit d’une très grande responsabilité qui m’incombe et j’espère en être à la hauteur. Nous allons essayer d’axer nos actions sur la culture et sur le travail en équipe. Quant à ma devise, c’est celle de Martin Luther King:  « I have a dream. »

 

Par

Publié le 11/09/2017 à 19:33

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin