Dossier libyen: la solution est entre les mains des Libyens eux-mêmes

sarraj10

En Libye, la situation politique et sécuritaire se complique de plus en plus, six ans après le déclenchement de la révolution en Libye.  Une sortie de crise est-elle possible aujourd’hui ? C’est en partie le but de la réunion qui a eu lieu  dans la journée du lundi 7 août entre le Président de la République et le chef du gouvernement d’union nationale libyen, Fayez el Sarraj.

L’objectif est de trouver une solution politique. “Cette visite est d’une importance capitale”, affirme M. Sarraj, lors d’un point de presse. Il déclare dans ce contexte: « L’appui de la Tunisie à  une sortie de la crise en Libye  ne date pas d’hier. Tout comme je salue le soutien du Président de la République qui nous a toujours déclaré que la solution de la crise libyenne ne peut être résolue que par une solution politique, à travers  un processus de réconciliation nationale de tous les Libyens ». 

Et de poursuivre : « Tout comme de rétablir la stabilité dans la région.  Nous avons évoqué la rencontre qu’il y a eu à Paris avec le maréchal Haftar ».  El Sarraj a insisté sur le fait que le règlement de la crise passe obligatoirement par un accord politique associant tous les Libyens.

Le communiqué de la Présidence de la République a  abondé dans le même sens, insistant sur le fait que c’est «  aux  Libyens d’engager un véritable dialogue afin d’aboutir à une solution pour débloquer l’instabilité régnant en Libye ». 

Rappelons également  qu’une rencontre  entre Faïez Sarraj, le chef du gouvernement, et le maréchal Haftar, maître de la Cyrénaïque a eu lieu à Paris le 25 juillet dans le but d’instaurer un processus de réconciliation étant donné l’importance de la région sur le plan géostratégique mais qui, à ce jour, n’a pas encore pris forme.

Cela fait des mois que  la Tunisie, en collaboration avec l’Algérie et  l’Egypte, se mobilise en faveur d’une solution pacifique en Libye. Avec le nouveau cadre diplomatique mis en place,  il faut espérer que le dialogue entre les différents protagonistes libyens arrivera à  enclencher le processus de réconciliation. Il y va de l’avenir de toute la région.

Par

Publié le 08/08/2017 à 12:37

Dans cet article

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin