Le nouveau Nidaa Tounes est arrivé par Borhène Bsaïes

Nidaa Tounes

Exposer les nouveaux organes exécutifs de Nidaa Tounes et la vision quant aux prochaines élections municipales, voici deux raisons qui ont poussé Nidaa Tounes à tenir une conférence de presse à son siège central, aujourd’hui, 17 avril. 

La conférence s’est tenue en présence de Soufiene Toubel, député de Nidaa Tounes au sein du bloc parlementaire à l’ARP, Borhènhe Bsaïs, chargé des affaires politiques  au sein du parti, et Khaled Chaouket l’un des leaders de Nidaa Tounes.

Vers une nouvelle image institutionnelle de Nidaa Tounes ?

Prenant la parole, Khaled Chaouket a fait savoir qu’il s’agit d’un nouveau départ pour Nidaa Tounes. Pour lui, la nouvelle restructuration  du parti doit s’accompagner de la création de nouvelles institutions exécutives. D’ailleurs dans ce cadre là, le parti a pu attirer dans son rang plusieurs personnalités nationales. Les nouveaux organismes d’exécution vont aider le comité politique de Nidaa Tounes à prendre les décisions qui s’imposent et lui fournir toutes les informations nécessaires. Ainsi, les nouveaux organes sont les suivants :

  • Le centre de Nidaa Tounes pour les études dont la mission est de fournir des recherches et des études et des approches politiques pour le comité politique du parti. Dans d’autres pays, les autorités compétentes exigent à ce que le parti politique ait son propre centre de recherche.
  • Le haut conseil des compétences : « Notre parti s’intéresse aux compétences. Nous avons besoin de 30 mille militants dont 7 mille sont des compétences. Le Haut conseil se chargera de les répartir sur les organes du parti», fait-il savoir.
  • La direction de gestion  des affaires politiques dont la mission est de défendre les prises de position politique du parti et mieux assurer la communication. De même, une commission provisoire pour mener à bien les élections municipales a été mise en place et un bureau fédéral pour rassembler l’aile estudiantine au sein des universités tunisiennes. «Il fera partie de l’UGET et oeuvrera pour son renforcement», précise Borhène Bsaïes

Notons que le centre d’études prévoit trois conférences sur Mohamed Mzali et  l’Etat civil comme espace de cohabitation entre les islamistes et les laïcs.

Oui nous tenons à la tenue des élections municipales en date du 17 décembre !

De son côté le chargé des affaires politiques de Nidaa Tounes, Borhène Bsaïess a indiqué que la création de ces organes exécutifs s’inscrit dans le cadre des recommandations du congrès de Sousse. Et de refuser l’image véhiculée par Nidaa Tounes d’être un parti qui se base sur une seule personne et dans lequel la démocratie ne règne pas.

Évoquant le sujet des élections municipales, il a fait savoir que le parti refuse catégoriquement le report des élections municipales. «Certains utilisent la crise au sein de l’ISIE comme prétexte pour  reporter les élections municipales, mais nous sommes prêts pour les élections même si elles devaient se tenir au mois de juin et nous allons gagner», dit-il fermement. Dans le même sillage, il a accusé des partis politiques d’être derrière la crise au sein de l’ISIE. «Ceux qui appellent à des élections  anticipées veulent reporter les élections municipales», avance-t-il.

Dans le même contexte, Soufiene Toubel a regretté ce qui se passe à l’ISIE et a fait savoir que les députés lors de l’audition étaient très mécontents étant donné qu’il s’agit de problèmes internes aux membres. «D’ailleurs, Chafik Sarsar voulait démissionner suite au remplacement des trois membres et m’a contacté pour me dire qu’il ne s’entend pas avec l’un des nouveaux membres élus», conclut-il.

Par

Publié le 17/05/2017 à 15:55

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin