Quand la gastronomie est née sous une bonne étoile

artdetable

Qui a dit que la gastronomie ne fait pas tourner la tête? Personne ne peut le démentir surtout quand il s’agit de joindre l’utile à l’agréable. C’est ce qu’a mis en place la Confrérie de la Chaîne des Rôtisseurs, Association mondiale de gastronomie, Bailliage de Tunisie, qui annonce la tenue de son 6ème Grand Chapitre à Sousse, et ce, du 20 au 23 avril.

Il s’agit d’un événement international qui réunira des représentants du Conseil magistral mondial de la Chaîne ainsi que plusieurs sommités de l’hôtellerie et de la gastronomie d’ici et d’ailleurs, des diplomates, des chefs cuisiniers et des journalistes gastronomiques nationaux et internationaux. Venues des quatre coins du globe, des délégations française, belge, suisse, italienne, autrichienne, allemande, canadiennes et algériennes seront au rendez-vous.

Durant quatre jours, la cuisine traditionnelle tunisienne  affolera  les papilles du monde entier. Il va sans dire que notre gastronomie sera à l’honneur avec son savoir-faire ancestral, ses recettes originales et ses saveurs uniques.  Plus connue comme étant une gorgée de soleil mais aussi un symbole de partage, elle est notre composante essentielle du patrimoine culturel immatériel tunisien.

Et c’est dans la journée du samedi 22 avril qu’un cooking-show se déroulera au Musée de Sousse durant lequel des femmes artisanes de la région, en habits traditionnels, ainsi que des chefs tunisiens et étrangers concocteront, avec des produits du terroir, divers plats locaux traditionnels. Tous les touristes résidant à Sousse durant cette période seront conviés à ce show culinaire pour leur faire goûter et découvrir le patrimoine gastronomique tunisien.

En marge du 6ème Grand Chapitre, un concours national de cuisine sera organisé ayant pour thème : “La cuisine traditionnelle tunisienne”. Cet événement,  destinée aux futurs chefs, élèves des instituts de tourisme, se tiendra  vendredi  21 avril. Il s’agit d’une compétition entre les jeunes cadets et une opportunité de mettre en application leurs connaissances, de faire valoir leur savoir-faire et de s’affronter dans un cadre professionnel, devant un jury d’experts.

A l’issue de ce concours, le lauréat se verra proposer un stage à l’étranger pour parfaire ses connaissances et perfectionner sa technicité. De même, il prendra part au prochain concours mondial des jeunes futurs Chef-Rôtisseurs de la Chaîne Mondiale en septembre 2018.

gastronomie

De la Médina au Marché des épices et du poisson en passant par le Musée archéologique, les hauts lieux de la ville de Sousse dévoileront leurs secrets et leur splendeur aux visiteurs pour les faire voyager dans l’histoire de Hadrumète, cité portuaire fondée avant Carthage par les Phéniciens. Une visite à l’Acropolium de Carthage, pour visiter le gisant de St louis et sa statue géante, fondateur de la Chaîne Mondiale de la Gastronomie en 1248, est également au programme. Un parcours entre passé et présent, mettant en exergue la richesse du patrimoine culinaire et culturel tunisien et la modernité de l’actuelle Tunisie.

Evénement festif et gastronomique, le 6ème Grand Chapitre de Tunisie promet d’être un vecteur de changement et de prospérité pour le pays. L’ambition de ses initiateurs est de booster le tourisme, de créer une nouvelle dynamique et de promouvoir la destination Tunisie, en conviant des hôtes de marque pour leur faire découvrir ou redécouvrir la cuisine locale raffinée, les produits de qualité et la convivialité du peuple tunisien.

Ezzeddine Chaieb, Bailli délégué de Tunisie, a souligné: » La gastronomie est synonyme de vie, de bonheur, d’élégance, de partage et d’amitié. La Tunisie a toujours été,  est et sera une terre d’accueil, de paix, de rencontre, un paradis pour les fins gourmets et les amateurs des plaisirs de la table. Certes, la réputation du pays a été mise à rude épreuve durant ces dernières années. Mais à travers le 6ème Grand Chapitre et d’autres événements à venir, nous voulons redorer le blason de la Tunisie et restaurer son image de pays moderne, ouvert, tolérant et festif. »

La cuisine représente un secteur économique qui de l’agroalimentaire au tourisme, en passant par l’hôtellerie et la restauration, des filières qui ont leur poids dans le PIB et qui proposent de nombreux emplois aux qualifications infiniment variées.

 

Par

Publié le 12/04/2017 à 16:41

Dans cet article

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin