INS : déficit commercial de 2510 MDT à fin février 2017

déficit commercial

Durant les deux premiers mois de l’année 2017, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants ont enregistré une hausse au niveau des exportations de 4.7% pour une valeur de 4,626.6 millions de dinars (MDT), contre 4,418.1 MDT durant la même période de l’année 2016 et au niveau des importations de 23.7% pour une valeur de 7,137. 2 MDT contre 5,769.0 MDT, selon les dernières statistiques publiées par l’Institut national de la statistique (INS).

Par conséquent, le déficit commercial s’est aggravé pour s’établir à 2,510.6 MDT, contre 1,350.9 MDT à fin février 2016.

Ce déficit est due principalement au déficit enregistré avec certains pays, tels que l’Italie (-253.4MDT), l’Algérie (-80.7MDT), la Chine (-592.4MDT), la Russie (-313.8 MDT) et la Turquie (-277.7 MDT).

Cependant, le solde de la balance commerciale a affiché un excédent avec d’autres pays principalement avec la France de 376.2 MDT, le Royaume-Uni de 66.5 MDT et la Libye de 118.8MDT.

De ce fait, le taux de couverture des importations par les exportations a perdu 11.8 points par rapport à son niveau de l’année précédente pour atteindre 64.8%, contre 76.6%.

Ainsi, l’augmentation observée au niveau de l’exportation est  due essentiellement aux hausses enregistrées dans le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires de 17.4% suite à l’augmentation des ventes des dattes (127.5 MDT contre 72.4 MDT), le secteur des industries mécaniques et électriques de 7.5%, le secteur textile -habillement et cuir de 7.1% et le secteur des industries manufacturières de 3.8%.

De leur côté, l’augmentation remarquable des importations est due principalement aux hausses enregistrées dans le secteur de l’énergie de 135.2%, sous l’effet de l’augmentation des achats en pétrole brut (178.2 MDT contre 31.8MDT) et des produits raffinés (525.1 MDT contre 352.8 MDT), le secteur des produits agricoles et alimentaires de base de 60.1%, les matières premières et demi-produits de 10.2%, les biens d’équipement de 17.5%, les mines, phosphates et dérivés de 7.5% et les biens de consommation autres qu’alimentaires de 14.2% .

L’INS a dévoilé que la répartition des échanges par régime dénote une accélération du rythme de croissance des exportations sous le régime offshore. En effet, sous ce régime, les exportations ont affiché une augmentation de 9.5% à fin février 2017, contre 6.5% durant la même période de 2016. Pour les importations, elles ont enregistré un accroissement de 5.6%, contre 7.5%.

Sous le régime général, les exportations ont atteint une baisse de 8% contre 28.6% durant la même période de 2016. En revanche, les importations ont enregistré une hausse de 33.2% contre une baisse de 14.2%.

Par

Publié le 17/03/2017 à 14:10

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin