Economie numérique : où en sommes-nous ?

TICs_letemps

La Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie a tenu un déjeuner-débat aujourd’hui, 16 février à Tunis sur l’économie numérique. Anouar Maârouf, ministre des Technologies de la Communication et de l’Économie numérique et l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor,  ont été les invités de ce débat. L’économie numérique et Tunisie digitale 2020 ont été au menu de la rencontre à laquelle ont assisté les médias et les chefs d’entreprise.  

Dans le même contexte,  le président de la Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie (CTFCI) a indiqué, lors de son mot d’ouverture, que l’entreprise lors de son évolution doit prendre en considération la transformation digitale et son positionnement dans un contexte marqué par l’économie  du savoir. Et de rappeler que les entreprises doivent saisir les changements qui s’opèrent dans le monde pour ne pas être condamnées à disparaître.

De son côté, Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la Communication et de l’Économie numérique, a pris soin de présenter les axes de la stratégie et a présenté ses limites.  En effet, le ministre a indiqué que le taux d’avancement des projets n’a pas évolué. A cet instar, il a rappelé que seulement 5% des projets programmés ont été réalisés contre 20% en cours de réalisation et 75% de ces projets sont restés lettre morte.

Dans le même contexte, le ministre a fait savoir l’existence d’un certain nombre d’obstacles dont l’absence d’une instance autonome financièrement, placée sous la tutelle de son ministère, qui lui permette de mettre en oeuvre les projets de la Stratégie nationale numérique, et ce, afin de contourner l’obstacle des lourdeurs administratives.

L’ambassadeur de France, Olivier Poivre d’Arvor,  a, de son côté, fait savoir que la Tunisie est le premier partenaire de la France en matière d’économie numérique surtout que plusieurs entreprises françaises exerçant dans ce domaine travaillent en Tunisie à l’instar d’Orange Tunisie et autres. Dans le même contexte, l’ambassadeur a fait savoir que le Premier ministre français, Bernard Cazeneuve sera en visite en Tunisie les 30 et 31 mars 2017 .

Lors du débat, des chefs d’entreprise ont souligné les problèmes rencontrés dus à la  lourdeur des procédures administratives. Un entrepreneur,  qui exerce à Nabeul, a  interpellé le ministre afin qu’il effectue une visite de travail à Nabeul afin de découvrir les potentialités et les talents de cette région.

Par

Publié le 16/02/2017 à 17:00

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin