Programme « Premier logement » : construire est possible

construction

Lors d’une séance d’audition  devant la Commission des finances, de la planification et du développement au sein de l’ARP, le ministre de l’Equipement et de l’Aménagement du territoire a fait savoir qu’un nouveau décret sera publié prochainement concernant le programme « Premier logement ».

Le décret en question offre la possibilité aux bénéficiaires du programme Premier logement de pouvoir construire leur propre logement. Quant à l’autofinancement exigé par la loi, à hauteur de 20% du coût global de l’habitation à construire,  le décret prévoit l’octroi d’un crédit aux bénéficiaires du programme dépourvus de moyens suffisants. Le premier décret obligeait les bénéficiaires de s’adresser à un promoteur immobilier pour l’acquisition de leur logement, a expliqué le ministre.

Dans le même contexte, il a fait savoir que, pour le moment, environ 1000 logements sont déjà prêts et  une enveloppe de 30 MDT a été allouée à l’autofinancement.

Revenant sur le sujet des bâtiments anarchiques en Tunisie, le ministre a estimé que 37% des bâtiments sont anarchiques en Tunisie.  La nouvelle orientation du ministère consiste à promouvoir la construction verticale à un moment où les terrains commencent à manquer, explique-t-il.

Malgré tous les efforts des pouvoirs publics pour faciliter l’accès au logement au plus grand nombre, certaines critiques taxent le programme Premier logement d’inaccessible à la classe moyenne. Certains comme le député Mongi Rahoui,  président de la commission des finances au sein de l’ARP, envisagent de saisir le Tribunal administratif pour faire annuler le décret régissant le programme Premier logement.

Par

Publié le 10/02/2017 à 10:13

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin