Marché actions : perspectives 2017 vues par Tunisie Valeurs

Bourse Tunis L'Economiste Maghrébin

Le Département Recherches & Etudes de l’intermédiaire en Bourse et spécialiste en valeurs du Trésor Tunisie Valeurs vient de publier aujourd’hui une étude sur le bilan 2016 et perspectives 2017 du marché des actions. 

Les analystes du département recherches & études de Tunisie Valeurs estiment que le bilan boursier est difficile à justifier sur le plan économique, mais il marque tout de même un retour prudent des investisseurs dans un contexte de relative accalmie sécuritaire.
Ils estiment aussi qu’il est difficile de dresser une tendance pour 2017, mais ils comptent sur deux principaux moteurs pour apporter un souffle nouveau à la Bourse: la croissance de la capacité bénéficiaire et les mises sur le marché.

Cependant, le manque de visibilité et le regain de volatilité les incitent à la prudence même si plusieurs facteurs accréditent la thèse d’un rebond boursier.

Ils recommandent une stratégie de placement axée sur des valeurs défensives, présentant un potentiel de revalorisation important et offrant un rendement généreux. Ils considèrent que l’année 2017 s’annonce mitigée. Analyse…

1) La croissance des bénéfices : soutenue par le secteur bancaire, nous pensons que la cote devrait enregistrer une croissance à deux chiffres de sa capacité bénéficiaire (+18%). En retraitant l’effet de la contribution exceptionnelle au budget de l’Etat, le marché se valorise à 11.5x après estimation des bénéfices de 2016. Un niveau globalement acheteur.

2) Le retour des introductions en Bourse : l’année 2017 devrait connaître une accélération du rythme des introductions en Bourse. Quatre opérations ont été, d’ores et déjà, annoncées par la BVMT. Il s’agit de la société SANIMED dont les souscriptions ont démarré en 2016, de la société Atelier Meubles Intérieurs (entreprise active dans le secteur de l’ameublement), de la société MISFAT (leader du marché des filtres automobiles) et la société MECATECH (holding de tête du groupe MISFAT). Ses opérations apporteront un dynamisme additionnel à la Bourse.

3) Le projet de prolongement des horaires de cotation : pour stimuler l’activité du marché, la Bourse de Tunis a approuvé un nouveau projet portant sur l’allongement des fourchettes et des horaires de cotation. Une fois validée par le CMF, cette avancée permettra de soutenir la liquidité du marché. Notons que la dernière révision de la plage de cotation remonte à 2009 (rallongement de la séance de deux heures) et qu’elle avait permis de fluidifier les transactions avec les étrangers. L’impact d’une telle mesure se ferait sans doute ressentir dès les premières séances de son application.

Bien que les prémices d’un rebond généralisé du marché soient bien présentes, le comportement des investisseurs restera tributaire du contexte économique et politique dans lequel évoluera le pays. Les élections municipales qui auront lieu peut-être en mars prochain marqueront un tournant décisif dans le processus de transition. Un événement dont la réussite devrait être en toute logique saluée par le marché.

Face à une économie mal en point, il serait naïf de prétendre à une reprise durable du marché sans les réformes nécessaires pour rétablir le moral des investisseurs. Relance de la croissance, résorption du chômage, rétablissement des finances publiques, redressement des équilibres extérieurs… sont autant de chantiers prioritaires qu’il faudrait envisager sous l’angle de l’investissement.

Les quatre événements phares qui ont marqué l’année 2016: promulgation de la nouvelle loi sur l’investissement, conception d’une nouvelle stratégie de développement (Plan quinquennal 2016 – 2020), réussite de la Conférence internationale sur l’investissement, publication de la nouvelle loi bancaire constituent des avancées considérables vers l’instauration d’une nouvelle dynamique pour l’investissement. Malgré toutes ces initiatives volontaristes, la réaction du marché a été limitée, les investisseurs s’attendant au passage à l’acte avant de faire leur retour!

■ Quelle stratégie de placement pour 2017 ?

Nous entamons l’année 2017 sur des niveaux de valorisation de l’ordre de 11.5x. Les bénéfices attendus en 2016 et un P/B 2016 e de 1.8x. Ainsi, le marché tunisien reste selon nous à des niveaux acheteurs. Cependant, le manque de visibilité sur certaines valeurs nous contraint à être plus sélectifs. Nous recommandons, une stratégie de stock picking axée sur :

  • Les valeurs défensives: ces valeurs sont susceptibles d’opposer la meilleure résistance au contexte actuel d’incertitude. Opérant dans les secteurs des biens de consommation (SAH Lilas, SFBT, Délice Holding) ou pharmaceutique (UNIMED), ces valeurs se distinguent par leur position dominante, la récurrence de leur croissance bénéficiaire et leur santé financière.
  • Les valeurs de croissance: notre choix porte sur des valeurs financières affichant un potentiel de croissance sous-estimé par le marché (BH, UIB et STAR). Les valeurs industrielles OTH et SOTUVER comptent, également, parmi nos valeurs favorites. Outre leur valorisation intéressante, ces deux titres disposent de relais de croissance en dehors des frontières.
  • Les valeurs à fort rendement en dividendes: Des opportunités d’investissement offrant une marge de sécurité par rapport à la volatilité du marché. Nous conseillons un positionnement sur Attijari Bank, Artes et Tunis Ré. Ces valeurs occupent une place de choix dans notre sélection de titres car elles présentent une forte capacité génératrice de cash-flow et offrent des rendements en dividendes confortables.

Par

Publié le 19/01/2017 à 10:14

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin