Congrès de l’UGTT : la Place Md- Ali n’a pas dévoilé ses secrets

UGTT

Douze jours  uniquement nous séparent de la tenue du 32ème congrès de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).  La Place Mohamed-Ali n’a pas encore dévoilé ses secrets. En attendant, les informations disponibles donnent à réfléchir…

Au congrès qui se tiendra les 22, 23,24 et 25 janvier à Tunis il n’y aura pas de personnalités politiques car aucune invitation n’a été envoyée aux trois présidences. D’ailleurs,  l’UGTT a pour tradition de ne jamais inviter de responsables politiques à ses congrès. Une affirmation d’indépendance à laquelle tient la Centrale ouvrière depuis toujours, même si exceptionnellement pour le bon déroulement du Dialogue national, son chemin a croisé celui des partis politiques de l’opposition et du pouvoir, notamment.

Ainsi, il semblerait que ce choix soit un message clair à tous les partis politiques désireux d’attirer dans leur giron des syndicalistes partageant avec eux les même idéologies et la même tendance politique au bureau exécutif de la centrale syndicale. D’ailleurs, il n’est un secret pour personne qu’une bonne majorité de syndicalistes sont de gauche mais la centrale a toujours crié son indépendance sur tous les toits.

Fidèle à une vieille tradition au sein de l’UGTT qui consiste à dresser une liste consensuelle pour se présenter au congrès, celle préparée par le secrétaire général adjoint, Nouredine Taboubbi, comporte deux femmes. Cette liste vient en réponse à plusieurs appels de syndicalistes qui souhaiteraient faire participer des femmes, à l’instar de Samir Cheffi. Notons que la liste en question contient les noms ci-après outre ceux des secrétaires généraux de l’actuel bureau exécutif : Hfaiedh Hfaiedh, Anouar Ben Gaddour, Kamel Saad, Bouali Mbarki, Samir Cheffi, Mohamed Mselmi, Sami Tahri et Abdelkrim Jrad.

Toutefois, cette liste n’est pas du goût de tout le monde, en particulier du secrétaire général adjoint de la Centrale ouvrière chargé des relations extérieures qui a dressé sa propre liste qui cite, entre autres, les noms suivants :  Lassaad Yacoubi, secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire et de Salem Ghriss, membre du syndicat général de l’enseignement de base ainsi que Wassila Ayari, syndicaliste à l’Union régionale du travail de Ben Arous.

La cérémonie  d’ouverture  du congrès se tiendra à la Coupole d’El Menzah et d’après les premières estimations , 7000 adhérents y participeront. Lors de ce congrès, les élections se tiendront pour élire 13 membres du bureau exécutif national,  5 membres de la commission nationale du règlement intérieur et 5 membres de la commission du contrôle  financier.

Par

Publié le 10/01/2017 à 16:22

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin