Ernst & Young – Making choices 2015 : Redressement de l’Afrique du Nord

Hommes-daffaires

Selon le rapport Africa attractiveness survey – Making choices qui analyse l’attractivité d’une région ou d’un pays spécifique en tant que destination d’investissement et publié par EY , les investisseurs étrangers manifestent un regain d’intérêt pour l’Afrique du Nord, notamment en Égypte et au Maroc, tandis que les incertitudes politiques consécutives au Printemps arabe de 2011 commencent à s’atténuer. En 2014, l’Afrique du Nord a attiré 22,2 % de projets d’IDE de plus qu’en 2013 et a concentré un peu plus de la moitié (51 %) de l’ensemble des afflux de capitaux en IDE en Afrique, contre seulement 19,1 % en 2013. De plus, le nombre d’emplois créés par ces IDE, dans une région qui en a cruellement besoin, a plus que triplé et avoisine les 80 000.

Notons que l’analyse des données du rapport relatives aux IDE comprend un programme de 13 projets de construction en Afrique du Nord, d’une valeur totale de 40 milliards USD, annoncé en mai 2014. Cependant, en mai 2015, certaines incertitudes demeurent quant à la poursuite de ce programme.

« L’avenir de l’Afrique ne se dessinera pas tout seul. Nous pensons que, malgré les progrès incroyables de ces 15 dernières années, l’Afrique et ses dirigeants se trouvent à un point d’inflexion : il est nécessaire de faire des choix réfléchis et urgents afin d’augmenter les niveaux de productivité et de compétitivité, d’accélérer la transformation structurelle et de s’engager sur le chemin d’une croissance inclusive et durable», a estimé Ajen Sita, président-directeur général d’EY Africa.

D’après les résultats de l’enquête d’EY, la perception de l’attractivité de l’Afrique s’est légèrement détériorée au cours de l’année dernière.

Par

Publié le 03/06/2015 à 10:42

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin