Port financier de Tunis : des milliers d’emplois générés

port financier - L'Economiste Maghrébin

La Tunisie aura son premier hub financier pour les institutions bancaires en Afrique du Nord et ceci n’est plus une illusion, mais un pas sur la voie de la concrétisation. Car hier, s’est tenue la cérémonie de signature de l’accord entre le Gulf Finance House (GFH) et l’entreprise tunisienne de BTP,  Tunis Bay Project Company, chargée des travaux d’exécution du Port financier (Tunis Financial Harbour) dans la région de Raoued. Et ainsi sera donné le coup d’envoi du démarrage du chantier le 15 mars.

Prenant la parole, à la suite de la signature de l’accord, Hichem Rayess, président exécutif du GFH Investment Bank a affirmé que GFH attendait le moment propice pour entamer le chantier. « La crise économique mondiale de 2008, la révolution tunisienne, puis les démarches administratives dures, complexes et longues ont retardé l’exécution du mégaprojet », a-t-il poursuivi.

Avant d’ajouter : « Dès que nous nous sommes rendus compte que la situation politique et sécuritaire en Tunisie devenait de plus en plus stable, nous avons décidé de signer le contrat ».

Répondant à une question relative au timing du projet, qui coïncide avec l’ascension d’un gouvernement islamiste au pouvoir, le directeur exécutif a répondu avec confiance qu’il s’agissait d’un projet et non d’une orientation politique, niant par là même l’existence d’un quelconque agenda politique derrière ce mégaprojet.

L’impact du port financier de Tunis sur l’employabilité est considérable. Le directeur exécutif du projet, Lotfi Ezzar, a annoncé des chiffres significatifs concernant l’emploi. Selon lui, dès le début du projet, 600 emplois seront créés, 1200 au bout de quatre mois et entre 5000 et 6000 emplois dans sa première année, pour atteindre en phase finale 12 mille emplois.

Un budget colossal a été alloué au projet, à savoir trois milliards de dollars par Gulf Finance House et la Banque Islamique de Développement (BID).

Par

Publié le 11/03/2014 à 12:15

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin