Jeudi 23 octobre 2014 | Contact

BIAT : Mohamed Agrebi succède à Slaheddine Ladjimi

Slehddine-laajimi-l-economiste-maghrebin

Slaheddine Ladjimi, DG de la BIAT, cédera son fauteuil à Mohamed Agrebi, un pur produit de la banque, qui était jusque-là en charge de la direction de la comptabilité et des finances. Cette décision n’aura fait que des heureux. Slaheddine Ladjimi a 65 ans et, travailleur infatigable, se donne un peu d’air.

S.L a tout pour réussir et on ne lui connaît aucun défaut : la finesse d’esprit, la subtilité intellectuelle, l’éloquence verbale et beaucoup d’humilité. Il a pris les commandes de la BIAT, en succédant à M. Chekib Nouira qui descend lui-même d’une grande lignée d’illustres banquiers. Il revient, près de 20 ans après, pour prendre les rênes d’une banque où il fit ses premières classes et connut ses premières passes d’armes bancaires. Il y apporta sa flamme managériale, son sens de la responsabilité, son exigence professionnelle, son désir d’excellence et ses qualités humaines. Il sut tenir le cap au plus fort des chocs extérieurs, à la suite de la crise financière internationale de 2008-2010 et des crises successives qu’a connues le pays.

Son successeur, Mohamed Agrebi, accède au poste de Directeur Général à l’heure où le pays entame sa sortie de crise et alors que la banque – fait tout à fait remarquable à signaler – arbore des couleurs et des fondamentaux à faire pâlir d’envie les meilleures banques occidentales. Il saura la propulser encore de l’avant et préserver son rang de première banque de la place. Il a pour lui une organisation efficace, huilée et bien en place, l’appui des actionnaires, l’adhésion du personnel, sa parfaite connaissance de la banque, sa compétence et ses qualités humaines.

Un grand merci à Slah et bon vent à Mohamed Agrebi.