Dimanche 21 septembre 2014 | Contact

Vols de câbles de cuivre à Béja : Un bilan lourd, deux morts, des pertes de 89 mille dinars et des coupures d’électricité

Cables-cuivre
Le bilan des vols de câbles de cuivre dans le gouvernorat de Béja est lourd de conséquences : deux morts par électrocution, des pertes estimées à 89 mille dinars et une centaine de coupures d’électricité.
La  STEG a lancé un cri d’alarme après la mort, au mois de décembre,  de deux jeunes qui avaient été électrocutés au moment ou ils s’apprêtaient à voler des câbles de poteaux électriques dans les zones de Tarhouni à Amdoune et Rouhiyet à El Monchar
Le directeur d’exploitation de la STEG à Béja, Mohamed  Lamine Hamaidya a indiqué, dans une déclaration à l’Agence TAP, que la société a subi des pertes estimées à 89 mille dinars en 2012 dues aux vols de 7000 kg de cuivre et aux réparations des pannes qui en ont resautées, précisant que les vols des câbles de cuivre ont causé une centaine de coupures d’électricité.
Le responsable a ajouté que pour protéger le réseau électrique, il faut penser à changer le cuivre par l’aluminium, ajoutant que cela nécessite la réalisation des  études appropriées. Il a souligné que la STEG donne la  priorité à la réparation des pannes et au rétablissement  rapide de l’électricité notamment dans les zones sensibles ce qui ne lui laisse pas le temps de changer le réseau.
De son coté, le directeur régional de la STEG, Chedli Chaal a appelé à la mise en place des équipes de surveillance dans les zones à risque. Pour rappel, le vol des câbles de cuivre se sont  multipliés au cours des deux dernières années. Le cuivre  dont le prix est de 10 mille dollars la tonne (environ 15  mille dinars), étant de plus en plus rare.